Rechercher
  • Vinsix

Résidence Etudiante - taux de remplissage proche de 100%


Cette année, la France compte 38 100 étudiants de plus que l’année dernière. D’après le Ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, plus de 2,47 millions d’étudiants se sont inscrits dans l’enseignement supérieur français cette année.

Cette hausse significative s’explique par un marché du travail difficile et par un niveau de compétences de plus en plus élevé exigé par les entreprises.

Afin de répondre à cette demande (=accueillir et héberger tous ces étudiants), le parc de logements étudiants en France est estimé à un peu plus de 375 000 chambres.

Au vu de ces chiffres, nous pouvons constater que le déficit en logements étudiants est criant. Cet écart entre l’offre et la demande ne sera sans doute jamais équilibré car le nombre d’étudiants augmente beaucoup plus rapidement que la commercialisation de nouvelles résidences.


Les étudiants internationaux : une part non négligeable


Dans toutes ces augmentations, n’oublions pas les étudiants internationaux qui représentent une part non négligeable : 295 000 étudiants soit 12% des étudiants inscrits en France dans l'enseignement supérieur.

D’après une étude effectuée par l‘OCDE (Organisation de Coopération et de Développements Économiques), les étudiants internationaux représenteront 17% de la population étudiante totale en France en 2025. Il faut savoir que la France est la troisième destination au monde la plus demandée par les étudiants étrangers.

Les résidences étudiantes sont donc indispensables pour accueillir cette part d’étudiants pour qui le logement est un facteur fondamental dans la réussite de leurs études. 

 

Ecart entre offre et demande : illustration par les chiffres

Un constat insuffisant des logements étudiants en France

Nous avons vu que le nombre de chambres étudiantes en France est estimé à environ 375 000. Alors que le nombre d’étudiants désirant leur propre logement est estimé à 1,6 million. Cela créé un taux de couverture moyen de 15,4%. C’est-à-dire que l’offre des logements étudiants répond qu’à 15,4% des besoins des étudiants. Ce taux est en augmentation depuis 2012, signification d’une prise de conscience des pouvoirs publics avec une mise sur le marché de nouveaux logements étudiants.

Ce taux de couverture est très différent selon les villes dites « étudiantes », qui comptent un nombre d’étudiants plus important que la moyenne. Dans des villes comme Paris, Lyon, Bordeaux ou Marseille, le taux de couverture est plus bas que la moyenne nationale (2,6 % pour Paris). Cela s’explique en partie par le pouvoir d’attraction qu’exerce ces villes auprès des étudiants et qui a un effet direct sur le nombre d’étudiants présents dans ces dernières (13% de la population étudiante totale en France se trouve à Paris). Il est donc plus compliqué de répondre aux besoins en logement étudiant dans ces villes dites attractives pour les étudiants.


Des projets de construction de résidences étudiantes en nombre insuffisant

Si le taux de couverture moyen des logements étudiants a augmenté depuis 2012, nous constatons qu’il stagne depuis quelques temps. En effet, il est très compliqué de rééquilibrer l’écart qu’il existe entre l’offre de logements étudiants et la demande de ces derniers. Seulement 9 332 logements devraient être réalisés d’ici 5 ans... Cela créé un très bon taux d’occupation des résidences actuellement en exploitation. En effet selon l’emplacement géographique et la qualité des services, le taux d’occupation varie entre 91% et 100%. La moyenne nationale atteint les 94%.


Investir en résidence étudiante : ce qu’il faut retenir

Après avoir analysé les différents facteurs du marché du logement étudiant français, nous pouvons conclure par le fait qu’il s’agit d’un marché demandeur, dynamique et avec beaucoup de potentiel dans les prochaines années. Il fait bon d’investir en résidence étudiante en 2019. Cependant, quelques recommandations pour mener à bien de la meilleure manière possible votre projet d’investissement : privilégier les résidences étudiantes présentes dans les villes universitaires reconnues (Paris, Bordeaux, Lille, Lyon…) et favoriser celles dont le taux de couverture est insuffisant. Cela signifie que ces villes sont attractives pour les étudiants, elles mènent des politiques de développement en faveur de l’enseignement supérieur et que les besoins en logement étudiant seront toujours importants.

VInsix Credit Partners, se positionne également sur le secteur du Financement de Résidence Etudiante pour le compte d'investisseurs.

Nous sommes également capable de mettre en relation Investisseurs et Gestionnaires de Résidence dans le cadre de développement de projets en France.

6 vues0 commentaire